6 novembre 2023

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Catégorie(s) : Coude

La fracture de la tête radiale

La fracture de la tête radiale
4.6/5 - (5 votes)

La fracture de la tête radiale concerne l’extrémité supérieure du radius (au niveau du coude), l’un des deux os de l’avant-bras. Elle fait partie des fractures du coude assez fréquentes. Lorsqu’elle n’est pas prise en charge, elle peut avoir des séquelles sur la stabilité et la mobilité de l’articulation.

Quelles sont les causes de la fracture de la tête radiale ?

chute coude casse

La fracture de la tête radiale survient généralement à cause d’un choc indirect comme une chute sur la main avec le coude tendu ou légèrement fléchi. Le choc se transmet alors au radius qui vient s’écraser contre l’humérus (l’os du bras). La tête radiale peut ainsi se fissurer, se déplacer ou se fragmenter.

La fracture de la tête radiale peut aussi découler d’un traumatisme direct après un coup porté sur l’articulation du coude. Dans ce cas, elle peut être associée à d’autres lésions comme une luxation du coude, une entorse du ligament latéral ou une fracture de l’olécrâne, l’extrémité inférieure de l’humérus.

Lire également notre article sur la fracture du coude

Quels sont les symptômes de la fracture de la tête radiale ?

La fracture de la tête radiale peut se manifester par plusieurs symptômes, comme :

  • une vive douleur au niveau du coude, surtout pendant les mouvements de flexion-extension ou de rotation de l’avant-bras (pronation-supination) ;
  • un gonflement et une ecchymose au coude pouvant évoquer un saignement interne (hémarthrose) ;
  • des difficultés à utiliser son bras normalement : on parle d’impotence fonctionnelle ;
  • une instabilité du coude, avec une sensation de blocage ou de déboîtement de l’articulation.

Le diagnostic de fracture de la tête radiale

Fracture de tête radiale

Le diagnostic de fracture de la tête radiale repose essentiellement sur l’examen clinique et les radiographies du coude.

L’examen clinique permet au médecin d’évaluer la symptomatologie (douleur, ecchymose, mouvements, stabilité du coude, etc.). Il permet aussi de rechercher d’éventuelles complications vasculo-nerveuses comme une atteinte du nerf radial ou du nerf cubital.

Les radiographies du coude sous plusieurs angles permettent de visualiser le trait de fracture et un éventuel déplacement.

D’autres examens peuvent compléter le bilan, selon la complexité de la fracture, comme un scanner du coude, pour bénéficier de clichés en 3D de la fracture et de ses fragments.

En fonction des résultats, on peut classer la fracture de la tête radiale en plusieurs stades, selon la classification de Mason :

  • type I : fracture simple, sans déplacement
  • type II : fracture avec déplacement modéré (< 2 mm) ou angulation
  • type III : fracture comminutive avec fragmentation importante

Quels sont les traitements possibles pour une fracture de la tête radiale ?

La prise en charge d’une fracture de la tête radiale dépend du type et de la sévérité de la lésion, ainsi que des attentes et activités du patient.

Le traitement non chirurgical

Il est indiqué pour les fractures simples, sans déplacement ou avec un déplacement minime (type I et II de la classification de Mason).
Il consiste à :

  • immobiliser le coude avec une écharpe une dizaine de jours, mais mobiliser le coude régulièrement ;
  • prendre des antalgiques et des anti-inflammatoires pour soulager la douleur et réduire l’inflammation ;
  • puis commencer une rééducation précoce et progressive pour retrouver la mobilité et la force du coude.

Le traitement non chirurgical est dit fonctionnel, car il permet au patient de bouger son coude régulièrement afin d’éviter des raideurs articulaires.

Le traitement chirurgical

Il est indiqué en présence de fractures complexes avec déplacement important ou fragmentation sévère, ou en cas de fracture de la tête radiale accompagnée d’autres lésions. Il repose sur :

  • la réduction de la fracture pour remettre les fragments osseux en bonne position ;
  • la stabilisation de la fracture en fixant les fragments osseux entre eux par du matériel d’ostéosynthèse (vis, plaques) ;

En cas de fracture de la tête radiale ancienne ou irréparable, avec nécrose de la tête radiale, le traitement peut consister à mettre en place une prothèse pour remplacer la tête radiale par une pièce métallique.

Le choix du matériel d’ostéosynthèse ou de la prothèse dépend de la localisation et de l’étendue de la fracture. Pour les fractures de la tête radiale, on utilise habituellement des vis. Pour les fractures du col radial, on utilise généralement des plaques pour maintenir l’alignement du radius.

ostéosynthèse fracture radiale
ostéosynthèse fracture radiale 2 vis

Fracture de la tête radiale : temps immobilisation

En cas de traitement non chirurgical, l’immobilisation n’est pas stricte et doit permettre de mobiliser le coude régulièrement. Une simple immobilisation par une écharpe pendant 15 jours environ suffit.

En cas de traitement chirurgical, une attelle peut être nécessaire pour une durée d’environ dix à quinze jours, mais une mobilisation précoce avec kinésithérapie est recommandée.

Fracture de la tête radiale temps de guérison: combien de temps pour récupérer un coude fonctionnel ?

Le temps de guérison varie selon les cas, mais il faut compter en moyenne 6 semaines pour une consolidation osseuse avec le traitement fonctionnel.

Le traitement chirurgical nécessite une rééducation postopératoire pour retrouver les fonctions de l’articulation. Le temps de récupération peut varier d’une personne à l’autre, mais il faut compter en moyenne 3 mois pour pouvoir reprendre ses activités normalement.

Fracture de la tête radiale : les séquelles possibles

Une fracture de la tête radiale peut entraîner des séquelles à long terme qui impactent le mouvement, la douleur ou la forme du coude. Parmi les séquelles possibles, on note :

  • une raideur articulaire
  • une arthrose
  • une ostéonécrose
  • une pseudarthrose (non consolidation)

Ces séquelles de fracture de tête radiale peuvent nécessiter un suivi médical régulier. Elles peuvent impacter la qualité de vie des patients touchés.

Les autres actualités

Luxation sterno-claviculaire

Luxation sterno-claviculaire

La luxation sterno-claviculaire est une lésion de l’articulation qui unit le sternum et la clavicule. Elle résulte...

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS