13 juin 2023

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Catégorie(s) : Main

Algodystrophie de la main et des articulations du membre supérieur

algodystrophie articulations membre supérieur
4.1/5 - (32 votes)

L’algodystrophie des articulations du membre supérieur est une maladie au caractère aléatoire et imprévisible. Elle résulte souvent d’un traumatisme passé et peut invalider pendant longtemps les personnes qui en souffrent. Il existe cependant différentes solutions thérapeutiques pour soulager les symptômes en attendant d’obtenir la guérison.

 

Qu’est-ce que l’algodystrophie du membre supérieur ?

œdème poignet symptome algodystrophie

Aussi connue sous les noms de syndrome douloureux régional complexe (SDRC), l’algodystrophie est une atteinte du système nerveux chargé de contrôler la circulation sanguine et la sensibilité des tissus. La maladie provoque une inflammation qui peut devenir chronique au niveau des articulations touchées.

L’algodystrophie du membre supérieur peut concerner différentes articulations :

L’algodystrophie de la main

L’algodystrophie de la main se manifeste par la présence d’un œdème, d’une rougeur ou d’une chaleur de la main, accompagnée d’une raideur des doigts et d’une déformation.

L’algodystrophie du poignet

L’algodystrophie du poignet se traduit par un œdème, une sensation douloureuse et une altération de la mobilité de cette articulation.

L’algodystrophie de l’épaule

Elle se manifeste par une raideur et une douleur de l’épaule qui peut irradier vers la main.

L’algodystrophie peut toucher n’importe qui au cours de sa vie. Toutefois, elle apparaît le plus souvent chez les adultes entre 35 et 65 ans, surtout chez les femmes (2 cas sur 3).

C’est une maladie qui peut durer longtemps et qui peut être disproportionnellement intense par rapport au traumatisme subi à l’origine. De plus, les douleurs qu’elle provoque ne sont pas forcément localisées à une zone neurologique bien délimitée. Il s’agit d’une maladie qui peut devenir chronique, invalidant alors fortement le quotidien des patients qui en souffrent.

Quelles sont les causes de l’algodystrophie ?

Les causes exactes de survenue d’une algodystrophie du membre supérieur sont encore mal connues. Un facteur génétique pourrait potentiellement prédisposer les personnes à développer cette atteinte.

Toutefois, certains facteurs de risque sont capables de déclencher ou de favoriser son apparition, comme :

  • un traumatisme, même modéré (comme une entorse ou une luxation de l’articulation) ;
  • un geste chirurgical, même si l’opération n’a pas de lien direct avec l’articulation concernée par l’algodystrophie (on peut par exemple observer une algodystrophie après une opération du canal carpien) ;
  • autre trouble de santé (diabète, maladie cardiovasculaire, trouble thyroïdien, infection…) ;
  • le stress, l’anxiété, un choc émotionnel ou un syndrome dépressif ;
  • notre mode de vie : algodystrophie et alcool ne font pas bon ménage, et la consommation tabagique peut aussi être en cause.

 

Comment reconnaître les symptômes de l’algodystrophie du membre supérieur ?

raideur articulation epaule symptome algodystrophie

Les symptômes de l’algodystrophie varient selon l’articulation, la phase de la maladie et les patients.

Les plus fréquents sont :

  • Une douleur, signe clinique le plus invalidant de l’atteinte, est souvent intense, disproportionnée par rapport à l’origine de la maladie et persistante. Elle est souvent comparée à une sensation de brûlure, de piqûre ou de fourmillement diffus. La douleur est majorée au mouvement ou au froid. Le stress peut aussi la majorer. Chez certains patients, la douleur réveille la nuit et altère significativement la qualité de vie.
  • Un gonflement (œdème) du membre affecté en raison d’une accumulation de liquide dans les tissus. L’œdème est vu ou touché à la palpation, et peut s’accompagner d’une lourdeur ou d’une tension.
  • Un changement de température au niveau de la zone touchée, qui peut alors être plus chaude ou plus froide que le reste du corps. Un changement de couleur est aussi parfois observé (rouge, bleu, blanc).
  • Une modification de l’aspect cutané, avec une peau plus sèche et rugueuse, ou plus luisante. On peut aussi observer des troubles au niveau des ongles, et une perte de poils.
  • Une raideur de l’articulation avec diminution de la force et de l’endurance du membre supérieur.

Le diagnostic est basé sur l’interrogatoire et l’examen clinique. Des examens comme la radiographie, la scintigraphie osseuse ou l’IRM peuvent étayer le diagnostic.

Algodystrophie main, poignet épaule : comment évolue le handicap

L’algodystrophie de la main, du poignet ou de l’épaule peut évoluer selon trois phases distinctes :

  • La phase chaude, qui correspond à la première réaction inflammatoire et qui peut durer de plusieurs semaines à 6 mois environ, s’accompagne de douleurs articulaires, d’une raideur et d’une lourdeur de l’articulation touchée.
  • La phase froide, qui peut durer de 6 à 24 mois environ, est caractérisée par une réduction de l’inflammation et de la douleur. Elle s’accompagne d’une perte de mobilité et de la persistance de la raideur. La peau est froide et pâle, les poils repoussent.
  • La phase de séquelles, présente chez environ 10 à 20 % des patients. Les séquelles d’une algodystrophie de la main se traduisent par des douleurs chroniques, des douleurs persistantes, une atrophie musculaire et possiblement une ostéoporose résiduelle. Il en est de même pour les autres articulations.

Quels sont les traitements de l’algodystrophie ?

Le traitement de l’algodystrophie vise à soulager les symptômes des patients, mais n’a pas de visée curative. Le plus souvent, la maladie finit par guérir spontanément.

La prise en charge peut comprendre :

  • un traitement médical antalgique ou anti-inflammatoire non stéroïdien pour réduire la douleur, parfois complété par des antidépresseurs (notamment en phase chaude) ;
  • une rééducation fonctionnelle personnalisée (kinésithérapie, balnéothérapie…) ;
  • pour certains patients, un soutien psychologique peut s’avérer nécessaire pour aider à traverser cette période difficile et réduire l’anxiété ou l’état dépressif que peut entraîner cette pathologie.

Algodystrophie main, poignet, épaule et arrêt de travail

Les possibilités d’arrêt de travail dépendent de la localisation, de la cause et de la sévérité de l’atteinte.

Si l’algodystrophie résulte d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, elle peut donner lieu à une indemnisation par l’assurance maladie et l’employeur.

Dans tous les cas, un certificat médical et des examens complémentaires sont nécessaires.

La durée d’arrêt de travail dépend des personnes, mais elle peut être longue (plusieurs mois ou années), avec parfois la nécessité d’adapter le poste de travail ou la profession en cas de séquelles permanentes.

Questions / réponses sur l’algodystrophie

 

Les autres actualités

Luxation sterno-claviculaire

Luxation sterno-claviculaire

La luxation sterno-claviculaire est une lésion de l’articulation qui unit le sternum et la clavicule. Elle résulte...

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS