13 juillet 2022

RETOUR AUX ACTUALITÉS

La chondrocalcinose du poignet

Catégorie(s) : Poignet
chondrocalcinose poignet
5/5 - (2 votes)

La chondrocalcinose est une maladie des articulations qui atteint essentiellement les cartilages du genou et du poignet. C’est la maladie rhumatismale du poignet la plus commune.

Ses causes sont rarement connues, mais il est admis qu’elle n’est pas corrélée à un facteur alimentaire, contrairement à la goutte, qui lui ressemble dans certains aspects.

Dans la plupart des cas, la chondrocalcinose se traite à l’aide de thérapies médicamenteuses. Toutefois, il est parfois nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale.

La chondrocalcinose du poignet, qu’est-ce que c’est ?

Souvent confondue avec l’arthrose, la chondrocalcinose articulaire est une arthropathie microcristalline.

Le terme d’arthropathie désigne, de manière générale, une maladie des articulations, et « microcristalline » fait référence aux précipitations de cristaux à l’origine de la pathologie.

De fait, la chondrocalcinose articulaire survient à la suite de formation de cristaux de pyrophosphate de calcium dans les cellules des tissus cartilagineux de l’articulation.

Ce phénomène entraine l’installation d’un milieu inflammatoire pouvant induire un processus de pyrostose, un programme de mort cellulaire induisant une destruction des différents tissus de l’articulation (ligaments, cartilages, os, etc.).

Auparavant nommée « pseudo-goutte », la chondrocalcinose articulaire revêt quelques similarités avec une autre pathologie articulaire bien connue : la goutte.

La goutte est une maladie chronique des articulations provoquée par une cristallisation de l’urate de sodium dans les articulations, essentiellement au niveau de la première métatarso-phalangienne (base du gros orteil).

Lire également notre publication sur l’entorse du poignet

Symptômes de la chondrocalcinose articulaire du poignet

Les symptômes de la chondrocalcinose articulaire tendent à varier en fonction de la forme adoptée par la maladie : aigüe ou chronique. Les formes avancées de la maladie sont souvent les seules à être symptomatiques.Symptome chondrocalcinose poignet

La chondrocalcinose articulaire inflammatoire aigüe récurrente se manifeste par des crises aigües récidivantes d’apparition brutale, dont la durée varie de quelques jours à quelques semaines.

Cette forme est encore parfois nommée « pseudo-goutte », car ses symptômes ressemblent à ceux de la goutte : les atteintes sont habituellement unilatérales, les douleurs au niveau de l’articulation du poignet sont très intenses et l’articulation est fortement inflammée (rouge, enflée, chaude).

Des signes systémiques peuvent aussi faire partie du tableau clinique, notamment une fièvre et un état de faiblesse généralisé.

La chondrocalcinose articulaire inflammatoire chronique se traduit par une polyarthrose sévère et évolutive, dont les symptômes ressemblent à ceux de la polyarthrite rhumatoïde.

On parle parfois de forme « pseudo-arthrosique », à cause de ses symptômes proches de ceux de l’arthrose ou de l’arthrite, quoique plus sévères.

Les atteintes sont parfois bilatérales et symétriques, les articulations sont douloureuses, raides et engourdies. À termes, les articulations tendent à se déformer.

Il existe également une forme asymptomatique de chondrocalcinose articulaire, ainsi qu’une forme d’arthrose avec dépôts de chondrocalcinose.

Diagnostic de la chondrocalcinose articulaire du poignet

Le diagnostic de la chondrocalcinose du poignet peut être fortuit dans la forme asymptomatique de la maladie.

Dans les formes chroniques ou aigües, l’examen clinique met en évidence une algie du poignet et du pouce, associée à un syndrome inflammatoire (gonflement, rougeur, etc.) durant les crises.

Diagnostic chondrocalcinose poignetLa force, l’agilité et l’amplitude de l’articulation atteinte peuvent aussi être altérées. L’âge du patient apparait comme un élément de diagnostic : avec un âge moyen de survenue de 70 ans, la chondrocalcinose est plutôt rencontrée chez les personnes âgées.

Des examens d’imagerie médicale sont souvent prescrits pour confirmer ou préciser le diagnostic de chondrocalcinose.

La radiographie permet généralement d’observer des signes cliniques révélateurs (calcifications, pincements, sclérose osseuse, géodes osseuses, etc.), même dans les formes asymptomatiques.

Traitements de la chondrocalcinose du poignet

La chondrocalcinose du poignet fait d’abord l’objet d’une prise en charge médicale. Le poignet est immobilisé pour réduire les frottements risquant d’aggraver l’inflammation et l’altération des tissus de l’articulation, et la douleur est contrôlée à l’aide de colchicine.

La colchicine est un anti-inflammatoire puissant, traitement de référence de la goutte. Les infiltrations et autres traitements inflammatoires sont habituellement moins efficaces.

Habituellement, le traitement médical suffit pour contrôler la douleur et espacer les crises, retardant ainsi la détérioration de l’articulation et permettant au patient de conserver une qualité de vie satisfaisante.

La chirurgie peut intervenir dans la prise en charge des formes avancées symptomatiques, lorsque la santé du patient le permet.

De fait, la chondrocalcinose touchant essentiellement les personnes âgées (40% des patients ont plus de 84 ans), nombre de patients présentent des comorbidités faisant pencher la balance bénéfice/risque en défaveur d’une intervention chirurgicale.

Lorsqu’un traitement chirurgical est envisageable, il s’agit généralement de gestes de résection osseuse ou d’arthrodèse partielle du poignet (faire fusionner plusieurs os ensemble)

Le type d’intervention préconisée dépend des zones du poignet atteintes par la maladie.

Les autres actualités

La luxation acromio-claviculaire

La luxation acromio-claviculaire

La luxation acromio-claviculaire correspond à une luxation de l’articulation de l’acromion (faisant partie de...

La maladie de Dupuytren

La maladie de Dupuytren

La maladie de Dupuytren est une atteinte de la main et des doigts se traduisant par une rétraction progressive des...

Le panaris du doigt

Le panaris du doigt

Le panaris du doigt est l’infection de la main la plus fréquemment rencontrée. Le plus souvent localisée autour d’un...

La tendinite de De Quervain

La tendinite de De Quervain

La ténosynovite de De Quervain est une des tendinites du poignet les plus souvent rencontrées au sein de la...

La rhizarthrose du pouce

La rhizarthrose du pouce

La rhizarthrose du pouce est une maladie fréquente, que l’on observe plus volontiers chez la femme ménopausée de plus...

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS