20 décembre 2022

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Catégorie(s) : Main

L’opération du syndrome du canal carpien

Syndrome Canal Carpien
4.5/5 - (26 votes)

Le Syndrome du Canal Carpien est une affection qui se caractérise par l’apparition graduelle de douleurs, fourmillements, engourdissements et perte de force au niveau des trois ou quatre premiers doigts de la main.

Il s’agit d’un trouble commun, qui touche environ 5,8 % des Français, avec une incidence hautement plus notable chez les femmes âgées de plus de 50 ans.

Différents types de traitements orthopédiques et médicamenteux permettent de traiter efficacement le Syndrome du Canal Carpien. En cas d’échec de ces traitements ou de récidive, une opération chirurgicale peut être envisagée.

Le Syndrome du Canal Carpien, qu’est-ce que c’est ?

Le Syndrome du Canal Carpien est à l’origine de plus de 130 000 interventions chirurgicales chaque année.

Le syndrôme du canal carpien peut être reconnu comme une maladie professionnelle, car souvent provoqué par des gestes répétitifs effectués dans le cadre d’un travail, tandis que l’exigence du quotidien professionnel dépasse les capacités d’adaptation des tissus sollicités.

Il survient lorsque le nerf médian, qui passe au niveau du poignet, est comprimé dans sa gaine, un petit tunnel fibreux qui n’est nul autre que le fameux canal carpien.

On parle de Syndrome du Canal Carpien pour désigner l’ensemble des symptômes provoqués par ce phénomène, et non la cause de ce trouble.

De fait, la cause exacte du Syndrome du Canal Carpien est souvent inconnue. Bien qu’il soit typiquement associé à des mouvements répétitifs on lui connaît également de nombreux autres facteurs prédisposant comme le diabète, la grossesse, ou encore hypothyroïdie.

 

canal carpien infographie

Symptômes du canal carpien

La compression du nerf médian au niveau du poignet engendre des troubles à la fois sensitifs et moteurs. En effet, ce nerf donne la sensibilité des quatre premiers doigts et une part de la motricité du pouce, en particulier le mouvement d’opposition et donc de serrage.

Les symptômes principaux comptent ainsi des fourmillements et une sensation d’anesthésie ou d’engourdissement, ainsi qu’une diminution de la force et de l’agilité des doigts concernés.

Des douleurs lancinantes ou « électriques », typiques des lésions nerveuses, peuvent aussi accompagner ce syndrome. Ces dernières peuvent être légères ou très intenses.

Habituellement, les symptômes du Syndrome du Canal Carpien apparaissent d’abord la nuit. Avec le temps, ils tendent à s’aggraver et les douleurs peuvent irradier dans l’avant-bras.

Les symptômes du canal carpien sont les paresthésies de la main touchant essentiellement les quatre premiers doigts, voire l’ensemble des doigts.

Ces paresthésies sont très présentes la nuit. En effet, le retour veineux est alors plus faible puisque la main est immobile. Elle s’engorge de sang et le nerf médian est alors plus comprimé encore, provoquant de fréquents réveils nocturnes. Le patient a donc tendance à secouer la main, voire à la passer sous l’eau froide pour faire passer la crise.

Les douleurs sont aussi souvent décrites comme étant ascendantes le long de l’avant-bras.

Certains patients présentent également de réelles douleurs sur le site de compression au niveau du « talon de la main ».

Lorsque la compression est plus avancée, on notera un déficit sensitif sur les 3 à 4 premiers doigts, parfois associé à un déficit moteur (lâchage d’objets, perte de la force de serrage)

 

Opération du canal carpien

Il existe différentes solutions pour traiter un Syndrome du Canal Carpien. En cas d’affection aiguë, qui survient brutalement, une immobilisation mécanique du poignet à l’aide d’une attelle peut permettre d’obtenir une guérison durable.

Cette immobilisation du poignet peut être associée à une prise d’anti-inflammatoires, voire à des infiltrations de cortisone dans certains cas.

Lorsque ces traitements ne permettent pas d’obtenir une guérison durable, ce qui est typiquement le cas du Syndrome du Canal Carpien chronique survenant progressivement et s’aggravant au fil du temps, une opération chirurgicale peut être indiquée.

 

Déroulement de l’opération du canal carpien

L’opération du Syndrome du Canal Carpien se fait en ambulatoire, avec une anesthésie locale ou locorégionale. Le patient peut ainsi rentrer chez lui après l’intervention sans avoir besoin de rester hospitalisé.

Différentes techniques chirurgicales peuvent être mises en œuvre pour atteindre le canal carpien et sectionner le ligament qui comprime le nerf médian.

L’intervention chirurgicale peut être réalisée de deux façons, par voie endoscopique, ou à ciel ouvert.

  1. Par voie endoscopique, une incision de 1,5cm est réalisée à la face antérieure du poignet, par laquelle on insère une caméra ou endoscope.
    Celui-ci permet de visualiser la face profonde du ligament annulaire qui doit être sectionné afin d’agrandir le volume du canal et de libérer ainsi le nerf médian.
    Une lame située à l’extrémité de la caméra permettra la section du ligament.
  2. A ciel ouvert, l’incision est réalisée cette fois dans la paume de la main, et le ligament est sectionné par sa face supérieure, sous contrôle de la vue.

Decompression nerf median canal carpien endoscopie

Décompression du nerf médian au canal carpien par voie endoscopique

Conséquences canal carpien non soigné

Lorsque la compression du nerf médian au canal carpien est négligée, l’évolution naturelle est l’aggravation.
En effet, plus le nerf est comprimé, plus ses fibres, ou axones, se détruisent. Les symptômes peuvent donc évoluer, des simples paresthésies initiales vers une forme déficitaire (déficit sensitif voire moteur).La récupération devient alors plus longue, mais surtout plus incertaine.

Canal carpien: diagnostic par EMG

L’électromyogramme est indispensable pour confirmer le diagnostic de compression du nerf médian au canal carpien. Celui-ci permet de caractériser la compression (légère, modérée, marquée, sévère). Par ailleurs, il permettra de rechercher des signes de gravité comme la perte axonale sensitive et/ou motrice.

Traitement canal carpien sans chirurgie: par attelle

Sur les formes débutantes, symptomatiques essentiellement la nuit, une attelle de poignet peut être mise en place la nuit pendant deux à trois semaines. En cas d’échec de ce traitement, l’option infiltrative, voire chirurgicale peut être envisagée.

 

Traitement canal carpien sans chirurgie: par infiltration

infiltration canal carpien

L’infiltration fait partie de l’éventail des traitements pouvant être proposés. Elle consiste en une injection de corticoïdes dans le canal carpien afin de réduire l’inflammation des différents éléments du canal, donnant ainsi au nerf médian plus d’espace. Ses résultats sont particulièrement bons sur les formes encore débutantes. Sur les formes plus avancées, déficitaires, certains choisiront de proposer d’emblée une libération chirurgicale.

Canal carpien: maladie professionnelle

La compression du nerf médian au canal carpien fait partie des pathologies pouvant être reconnues en tant que maladie professionnelle (tableau MP57). Il s’agit essentiellement des pathologies nécessitant des gestes répétitifs, des compressions prolongées ou répétées sur la paume de la main.

Le formulaire S6100b doit être rempli par le patient et adressé à la CPAM afin d’évaluer la recevabilité ou non de la pathologie en maladie professionnelle.

Canal carpien: arrêt de travail

Après une libération du nerf médian au canal carpien, un arrêt de travail pourra être prescrit, pour une durée qui dépendra de l’activité professionnelle exercée. Une durée de 3 à 4 semaines est conseillée pour un travail manuel, et sera généralement plus court pour un travail de bureau.

Suites de l’opération du canal carpien

Bien qu’il s’agisse d’une intervention chirurgicale légère, l’opération du Syndrome du Canal Carpien peut nécessiter un arrêt de travail plus ou moins long selon la technique utilisée par le chirurgien et la profession du patient.

La durée de l’arrêt de travail est notamment conditionnée par le potentiel lien de causalité entre la pathologie et l’activité professionnelle du patient. Par ailleurs, la section du ligament pratiquée pour libérer le canal carpien entraîne une perte de force temporaire, qui se résout en 6 à 8 semaines.

La récupération totale de la force des doigts et de la sensibilité de la main survient dans les jours ou les semaines qui suivent l’intervention. Plus le nerf a été dégradés par la compression avant le traitement, plus la récupération est longue et incertaine

Aussi, il est important de consulter rapidement si vous pensez souffrir d’un Syndrome du Canal Carpien. Une prise en charge précoce permet de réduire tant le temps de récupération que les risques de séquelles durables – la cicatrisation de lésions nerveuses est toujours délicate.

 Opération du canal carpien : photos et vidéos

Courte incision de 1,5cm - opération par voie endoscopique

Courte incision de 1,5cm – opération par voie endoscopique

Section du ligament annulaire sous endoscopie

Section du ligament annulaire sous endoscopie

Les autres actualités

Luxation sterno-claviculaire

Luxation sterno-claviculaire

La luxation sterno-claviculaire est une lésion de l’articulation qui unit le sternum et la clavicule. Elle résulte...

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS