9 novembre 2022

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Mallet finger : symptômes, diagnostic et traitements

Catégorie(s) : Main
mallet finger doigt sos main
5/5 - (3 votes)

Le mallet finger, ou doigt en maillet, est une blessure de la main fréquente, que l’on reconnaît facilement à la position du doigt atteint dont la dernière phalange demeure recourbée vers le bas.

Bien que cette atteinte puisse sembler bénigne, elle est susceptible d’altérer l’efficacité de la préhension et peut gêner la réalisation de nombreuses activités du quotidien.

Pour éviter toute séquelle durable invalidante, il est donc essentiel de soigner correctement – et dans les temps ! – un mallet finger.

Le mallet finger ou doigt en maillet, qu’est-ce que c’est ?

Le mallet finger est une lésion du tendon situé au niveau de l’articulation interphalangienne distale (articulation du bout de doigt, juste avant l’ongle), qui provoque une flexion permanente de l’articulation.

On l’appelle aussi doigt en maillet ou doigt en marteau, car la dernière phalange reste pliée vers le bas et impossible à mobiliser, donnant au doigt une forme courbée de marteau.

Un léger traumatisme ou un simple faux mouvement sont suffisants pour provoquer une rupture partielle ou totale de ce petit tendon, voire un arrachement osseux.

Provoqué par une flexion brutale, c’est une blessure communément rencontrée dans les sports de ballon, qui s’avère aussi être un grand classique des accidents domestiques : elle survient couramment lorsque l’on fait son lit, au moment de passer les draps sous le matelas.

Symptômes du mallet finger

Le symptôme le plus évocateur du mallet finger est la position typique de la dernière phalange du doigt concerné, qui reste fléchie et ne peut plus être étendue.

Habituellement, cette position fléchie de la dernière phalange est le seul symptôme d’une lésion du tendon extenseur. Toutefois, il peut arriver que la blessure soit douloureuse et/ou génère un hématome.

Il est parfois impossible de relier l’apparition d’un mallet finger à un traumatisme en particulier, tant la rupture du tendon peut passer inaperçue.

Le patient s’aperçoit un beau matin que sa dernière phalange est courbée et qu’il ne peut plus la mobiliser, sans comprendre pourquoi, et parfois des jours après la survenue de l’incident.

Il est alors d’autant plus important de consulter un spécialiste de la main rapidement, avant que la blessure ne soit trop vieille pour être soignée efficacement.

doigt à mallet

Diagnostic du mallet finger

Toutefois, le recours à l’imagerie médicale est essentiel pour évaluer l’étendue des lésions et choisir les options de traitements les mieux adaptées au cas par cas.

La radiographie permet de rechercher un arrachement osseux et d’identifier une éventuelle fracture associée.

Lire également notre article sur l’entorse et la luxation des doigts

Traitements du mallet finger, doigt en maillet

Le traitement de référence du mallet finger consiste en la pose d’une attelle qui permet d’immobiliser l’articulation interphalangienne distale du doigt atteint en position étendue.

L’immobilisation dure environ 8 semaines, afin de permettre aux tissus de cicatriser. Si ce traitement peut paraître simpliste, il n’en est rien : l’attelle doit être portée avec rigueur, et en permanence – aucune exception n’est permise !

Pour obtenir une guérison complète, il convient de débuter le traitement dans les quelques jours suivant la survenue de la blessure.

Plus la prise en charge est retardée, plus la guérison est longue et plus l’immobilisation est contraignante, ce qui peut être à l’origine d’un abandon du patient et, de fait, d’un échec thérapeutique.

En cas d’arrachement osseux avec déplacement important, l’immobilisation de l’articulation peut se révéler insuffisante, et la chirurgie devient le traitement de référence.

L’opération chirurgicale consiste alors à réparer cette fracture, souvent par la mise en place de broches.

Lorsque le traitement médical a été un échec, une ténodermodèse est l’intervention de référence. Elle consiste à suturer le tendon à la peau du doigt pour consolider l’ancrage, et à poser une broche axiale temporaire pour immobiliser totalement l’articulation en extension durant la cicatrisation.

La broche est retirée au bout d’environ 6 semaines, et des séances de rééducation prennent alors le relais pour permettre au patient de retrouver la pleine fonctionnalité de son doigt.

 

Même si le mallet finger peut sembler anodin, notamment parce qu’il ne touche qu’une toute petite articulation dont on ne perçoit pas toujours l’utilité lorsqu’elle fonctionne normalement, c’est en réalité une blessure qui ne doit pas être négligée.

Sa prise en charge orthopédique, qui repose sur le simple port d’une attelle, est plus complexe qu’elle en a l’air, car elle s’avère très contraignante pour le patient.

Dans certains cas, une prise en charge chirurgicale permet d’obtenir de meilleurs résultats et de retrouver une pleine mobilité de cette articulation nécessaire aux mouvements de préhension que nous effectuons tous les jours, sans même nous en rendre compte.

Les autres actualités

La luxation acromio-claviculaire

La luxation acromio-claviculaire

La luxation acromio-claviculaire correspond à une luxation de l’articulation de l’acromion (faisant partie de...

La chondrocalcinose du poignet

La chondrocalcinose du poignet

La chondrocalcinose est une maladie des articulations qui atteint essentiellement les cartilages du genou et du...

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS