24 mars 2022

RETOUR AUX ACTUALITÉS

La capsulite de l’épaule

Catégorie(s) : Epaule
capuslite retractile epaule
5/5 - (8 votes)

La capsulite de l’épaule est une inflammation de la capsule recouvrant l’articulation de l’épaule. Pour l’heure, ses causes sont mal connues, et ses traitements limités.

Heureusement, l’affection se résorbe habituellement d’elle-même, et il existe différentes thérapies, dont la physiothérapie et la rééducation, permettant d’accélérer le processus de guérison.

L’épaule étant une articulation clef de l’organisme, il est essentiel de préserver son intégrité au mieux. Reliant le membre supérieur au thorax, elle est hautement sollicitée au quotidien, et ses atteintes peuvent altérer significativement la qualité de vie des patients.

La capsulite de l’épaule, qu’est-ce que c’est ?

La capsulite de l’épaule, aussi nommée capsulite rétractile de l’épaule, est une fibrose, d’ordre inflammatoire, de la capsule articulaire de l’épaule.

La capsule articulaire est une enveloppe fibreuse couvrant les articulations. C’est sa membrane interne, la synoviale, qui s’enflamme et entraine la fibrose, à savoir le durcissement, de la capsule.

Les causes de la capsulite de l’épaule sont mal connues, mais son apparition semble corrélée à divers facteurs favorisants.

Parmi eux, on observe les traumatismes du membre supérieur, l’immobilisation du membre supérieur (souvent après un traumatisme), mais aussi les maladies cardio-vasculaires, métaboliques, neurologiques et pulmonaires.

La capsulite de l’épaule touche préférentiellement les femmes en période périménopause (de 40 à 60 ans), un facteur hormonal n’est donc pas à exclure.

Les phases de la capsulite rétractile de l’épaule

La capsulite rétractile de l’épaule évolue en 3 phases inéluctables.

  • Le stade 1 se traduit par des douleurs intenses et permanentes pouvant durer quelques jours à plusieurs semaines.
  • Le stade 2 se manifeste à travers l’installation d’une raideur de l’épaule, d’où le nom « d’épaule gelée » que l’on donne parfois à cette affection. La douleur diminue, mais la mobilisation de l’épaule est plus difficile.
  • Au stade 3, la maladie régresse. La douleur et la raideur diminuent, jusqu’à disparaître totalement.

Symptômes de la capsulite rétractile de l’épaule

Les symptômes de la capsulite évoluent au fil des 3 phases de la maladie.

capuslite retractile epaule douleurLors de la 1ère phase, on observe des douleurs parfois très intenses, persistant de jour comme de nuit. Les douleurs surviennent brutalement ou s’installent progressivement, et conduisent le patient à limiter de lui-même la sollicitation de son épaule.

Lors de la phase 2, le symptôme prédominant est le blocage de l’épaule, qui se manifeste par une perte de l’indolence de l’articulation et de l’amplitude des mouvements.

Cette phase est fortement invalidante : on ne se rend souvent compte qu’en cas de problème à quel point l’épaule, qui est normalement l’articulation avec la plus grande amplitude de tout le corps humain, est indispensable à la réalisation de la plupart des gestes du quotidien.

Le blocage de l’épaule typique de la phase 2 de la capsulite rétractile s’accompagne souvent d’une diminution de la douleur. Un syndrome « épaule-main » peut se manifester.

La phase 3 se traduit par une diminution des symptômes (raideur et douleur) jusqu’à la récupération complète. La guérison complète peut prendre jusqu’à 2 ans si aucune thérapie n’est mise en œuvre pour accélérer le processus de récupération.

Le diagnostic de la capsulite rétractile de l’épaule passe essentiellement par un examen clinique, complété par des examens d’imagerie médicale (IRM et arthroscanner).

La radiographie de l’épaule et la scintigraphie osseuse n’ont que peu d’intérêt, et ne sont habituellement prescrites qu’en cas de syndrome épaule-main.

En revanche, l’arthrographie est de plus en plus plébiscitée à titre d’outil de diagnostic, d’autant qu’elle apporte parfois une dimension thérapeutique en éliminant des adhérences par dilatation de la capsule articulaire.

Schéma médical d’une capsulite de l’épaule

 

Traitements de la capsulite rétractile de l’épaule

capuslite epaule inflammationLa capsulite rétractile de l’épaule finit classiquement par se résorber d’elle-même, mais elle présente toutefois un potentiel invalidant conséquent, d’autant plus problématique que la guérison complète n’intervient habituellement qu’après 18 à 24 mois.

Si l’affection est parfois douloureuse en phase 1, ce sont surtout ses impacts professionnels et sociaux qui sont à redouter. De fait, la capsulite rétractile de l’épaule peut entraver durablement la capacité de travail du patient.

Aussi, le traitement de cette maladie vise tant à maîtriser les symptômes douloureux pour améliorer le confort des patients, ainsi qu’à accélérer la guérison pour permettre un retour à la vie professionnelle plus hâtif.

  • En phase 1, le traitement consiste essentiellement à administrer des antalgiques et anti-inflammatoires pour contrôler la douleur. Des infiltrations sont parfois proposées lorsque les traitements oraux sont insuffisants.
  • En phase 2, la rééducation adopte une place centrale dans le traitement. La physiothérapie, ou kinésithérapie, permet de débloquer l’épaule.

Ce traitement, qui vise à remobiliser progressivement l’articulation de l’épaule, peut aider à diminuer la douleur autant qu’à accélérer le retour à une amplitude normale. 

L’arrêt de travail pour une capsulite de l’épaule

La capsulite de l’épaule exige parfois un arrêt de travail pouvant s’étendre de quelques jours à plusieurs mois, afin de mettre l’articulation au repos complet.

La durée de l’arrêt de travail est toujours déterminée au cas par cas, en fonction de différents paramètres.

Le type de travail exercé par le patient, et notamment son potentiel caractère déclencheur et/ou aggravant, est un critère essentiel à prendre en compte.

Enfin, la capsulite rétractile de l’épaule peut être reconnue une maladie professionnelle si elle est engendrée ou aggravée par des gestes répétitifs effectués dans le cadre du travail.

La capsulite rétractile de l’épaule peut-elle reconnue comme maladie professionnelle ?

Oui. Lorsque la capsulite de l’épaule survient à la suite d’un accident du travail avec une lésion avérée ou à la suite de tendinites à répétition dans le cadre de votre activité professionnelle (travaux de manutention, port de charges lourdes, mouvements répétitifs de l’épaule…) elle peut être considérée comme une maladie professionnelle.

Quelle est la durée d’arrêt de travail pour une capsulite de l’épaule ?

 La capsulite de l’épaule est une une cause fréquente d’arrêt de travail de plus ou moins de longue durée en fonction de l’activité professionnelle. Dans le cas d’une activité professionnelle qui sollicite l’épaule, notamment une élévation de l’épaule prolongée et répétitive (manutention, peintre, bricoleur, chantier de construction, sportif …), un arrêt de travail de travail de longue durée peut être recommandé. En fonction de votre activité professionnelle et du diagnostic, votre chirurgien du centre SOS Main Paris évaluera la durée de votre arrêt de travail.

Questions réponses du Docteur sur la capsulite de l’épaule

 

Les autres actualités

La luxation acromio-claviculaire

La luxation acromio-claviculaire

La luxation acromio-claviculaire correspond à une luxation de l’articulation de l’acromion (faisant partie de...

La chondrocalcinose du poignet

La chondrocalcinose du poignet

La chondrocalcinose est une maladie des articulations qui atteint essentiellement les cartilages du genou et du...

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS